Ce qui va changer pour les Vidéos Facebook

a écrit ceci le Il n'y a aucun commentaire

Le réseau social Facebook continue de développer la vidéo afin de concurrencer le numéro 1 de la vidéo sur le web actuellement : YouTube.

En effet, vous aurez remarqué que depuis quelques mois, Facebook laisse de plus en plus de place à la vidéo. Regardons ensemble les changements notables que vient d’annoncer le réseau social :

Le son des vidéos Facebook en autoplay dorénavant activé

Depuis un moment maintenant, vous avez pu remarquer que le lancement d’une vidéo Facebook est automatique : autrement dit, que vous n’aviez plus besoin de cliquer sur la vidéo afin qu’elle ne démarre.

À l’avenir, le son des vidéos sera activé par défaut. Donc si votre téléphone n’est pas sur silencieux (#solution1), ou si vous n’avez pas configurer vos options pour désactiver le son des vidéos (#solution2)  : toutes les vidéos seront lancées automatiquement avec le son.

En faisant cela, le réseau social espère voir augmenter l’engagement sur les contenus vidéos.

Démocratisation des vidéos verticales

Grâce à Snapchat, on assiste à une réelle démocratisation des vidéos verticales sur mobile ! Elles ne seront donc plus désavantagées sur l’application mobile, et au contraire elles pourront prendre toute la place de l’écran grâce à leur format.

En plus de cela, il sera plus facile de défiler dans la vidéo puisqu’il y aura un aperçu lorsque vous laisserez votre doigt appuyé sur la barre de progression.

Les vidéos Facebook, toujours en marche !

Même si vous continuez de faire défiler votre fil d’actualités, vous pourrez continuer de regarder la vidéo en la fixant grâce à un « glisser-déposer » (un « drag-and-drop » pour être précis) vers n’importe quel coin de votre écran.

Et en fait, même si vous sortez de l’application Facebook, vous pourrez continuer de la regarder.

« Facebook Video » : une application TV ?

Enfin, dernière news : Facebook annonce l’arrivée d’une application dédiée à la vidéo sur les télés connectées. L’intérêt de cette application TV sera de regarder les vidéos partagées par ses amis, les pages que vous aimez, et Facebook mettra également son petit grain de sel en vous suggérant certains vidéos en fonction de vos centres d’intérêt.

L’application « Facebook Vidéo » va bientôt être déployée sur l’App Store de l’Apple TV, Amazon Fire TV et Samsung Smart TV.

Vous avez besoin d’aide concernant votre stratégie digitale ? à propos des réseaux sociaux, et notamment sur Facebook ? Nous pouvons vous aider, alors n’hésitez pas à nous contacter afin d’en discuter autour d’un café 🙂

Référencer son entreprise avec Google My Business

a écrit ceci le Il n'y a aucun commentaire

Vous vous demandez comment faire pour apparaître de cette manière sur Google ou comment améliorer votre référencement local ?

En quoi consiste Google My Business ?

Google My Business est un service gratuit qui vous permet de créer ou d’améliorer votre présence en ligne. En créant une fiche, vous allez apparaître sur les recherches dites « locales » dans Google, mais aussi sur Google Maps.

Le saviez-vous ? Aujourd'hui, Google privilégie les résultats associés à une zone géographique. Il va donc les remonter selon où vous vous situez à l'instant où vous faites votre recherche.

Le fait de construire sa fiche Google My Business permet d’indiquer correctement :

  • votre site internet,
  • votre adresse exacte (avec un visuel Google Maps),
  • votre numéro de téléphone,
  • les horaires d’ouverture de votre entreprise,
  • les avis.

Ces informations seront donc à disposition des internautes lorsqu’ils chercheront votre établissement ou une requête quelconque dans les résultats du moteur de recherche Google.

Il faut la rendre la plus attrayante possible dans le but de donner envie aux internautes de venir sur votre site internet ou de vous contacter directement.

Comment créer sa fiche Google My Business ?

Sachez que même si vous avez déjà un site internet, cela va vous aider votre référencement 😉

Tout d’abord, vous devez posséder un compte Google (une adresse Gmail).

Connectez-vous sur la page Google My Business et cliquer sur « Commencer ».

Google va ensuite vous demander d’ajouter plusieurs informations essentielles pour créer votre page :

  • le nom de l’établissement,
  • le pays,
  • l’adresse postale,
  • le code postal,
  • la ville,
  • le numéro de téléphone principal de l’établissement
  • la catégorie adéquate,
  • et si vous proposez des biens et/ou des services au domicile de vos clients.

Une fois le formulaire rempli, cliquez sur « Continuer ».

La démarche se termine par une validation de la part de Google, qui vous contactera par téléphone ou par courrier. Une fois votre entreprise validée, vous recevrez un code qu’il faudra saisir dans votre tableau de bord.

Comment améliorer sa fiche Google My Business ?

  • Rajoutez une description

Une description de votre établissement permettra à vos prospects de vous identifier plus facilement qu’avec juste votre nom d’établissement. Ce texte doit être court et attrayant.

  • Démarquez vous avec de belles photos

Vous pouvez ajouter des photos de qualité pour modifier votre photo de profil, votre photo de couverture ainsi que les toutes les autres que vous jugerez intéressantes pour promouvoir votre entreprise.

  • Ayez toujours un oeil sur les avis clients

Suivez les avis que laissent vos clients et répondez leur en tant que gérant.

  • Analysez les statistiques

Grâce aux statistiques offerts par Google My Business, vous pourrez identifier plusieurs éléments qui vous aideront à vous améliorer : découvrez comment vos clients vous ont trouvé, le nombre de clics sur le numéro de téléphone, le nombre de personnes qui ont consulté un itinéraire vers votre établissement, etc…

Google My Business est un axe stratégique indispensable si vous souhaitez obtenir un meilleur référencement local.
Chez Owl Marketing, nous pouvons vous aider à configurer cette fiche et à obtenir une meilleure position dans les moteurs de recherche. Pourquoi attendre ? Contactez-nous tout de suite !

Les codes promo : comment les utiliser efficacement pour son site e-commerce ?

a écrit ceci le Il n'y a aucun commentaire

53% des internautes abandonnent leur panier s’il ne trouvent pas de codes promo.

Et oui, ce chiffre fait peur ! Alors comment faire pour les utiliser tout en étant rentable ?

L’utilisation du code promo aujourd’hui

L’utilisation des codes promo est devenu comme un réflexe chez les internautes.

igraal, radins.com, bons-de-reduction, moinsdepenser, codepromo, ma-reduc : tous ces sites vous proposent aujourd’hui des codes promo, et ils sont de plus en plus nombreux. Et pour cause ? Qui est à l’origine de trouble obsessionnel de la recherche google suivante : « code promo + nom du site e-commerce » ? Eh bien ce sont vous, les e-commerçants ! En effet, la quasi totalité des sites e-commerce affiche un champ « code promo » sur la page panier.

De même pour les newsletters, qui n’a jamais été vérifié dans ses e-mails si la dernière newsletter reçue ne contenait pas un code promo ?

Aujourd’hui, le comportement de l’internaute est soumis à la recherche de la bonne affaire. En effet, sans code promo, l’internaute préfère :

  1. aller chez un concurrent,
  2. reporter son achat (en attendant un code promo),
  3. carrément renoncer à l’achat.

Les avantages et les inconvénients du Code Promo

Avant de tirer des conclusions, voyons quels sont les avantages et les inconvénients du code promo sur votre boutique en ligne :

Les avantages du code promo :

  • facile à mettre en place
  • améliorer le taux de conversion
  • acquérir de nouveaux visiteurs
  • renforce la satisfaction clients
  • résultats simples à suivre

Les inconvénients du code promo :

  • rentabilité plus faible
  • marge plus faible
  • ⇘ image de marque
  • tendance à la diminution du panier moyen

Les codes promo doivent être réfléchis, notamment selon votre stratégie de marque. Si vous êtes une boutique en ligne haut de gamme, si vous avez des marges assez faibles, ce type d’offre ne sera pas adapté. Vous devrez plutôt vous diriger vers une offre « fidélisation client ».

Les différents types de Codes Promo

Quels sont les différents codes promo vont peut-être convaincre certains de vos visiteurs de passer à l’achat ?

  • Remise basée sur un pourcentage : c’est la façon la plus connue et la plus répandue

  • Remise en euros : ce type d’offre est plus efficace d’une offre basée sur un pourcentage selon certaines études

  • Livraison offerte : ce code promo qui permet la gratuité des frais de ports est efficace pour diminuer le taux d’abandon

  • Le cadeau : en plus de satisfaire votre client avec ce cadeau, cette offre peut vous permettre de vous débarrasser de certains produits.

Les techniques fréquemment utilisées :

Pour garantir la rentabilité d’un code promo, il peut être indispensable de calculer un montant d’achat minimum. Ainsi, vous incitez l’internaute à remplir son panier jusqu’à la somme demandée.

Afficher le code promo directement sur le site permet de ne pas décevoir l’internaute lors de son arrivée sur le panier.

Mais certains sites affichent carrément le code promo une fois arrivé sur la page panier :

Des e-commerçants décident aussi d’offrir un code promo lors du premier achat, un bon moyen de convertir les nouveaux visiteurs en clients.

S’inscrire à la newsletter en échange d’un code promo, ce qui permet d’obtenir bon nombre de contacts pour de futurs campagnes…

Le parrainage : le code « parrain » donnera un avantage à votre client, à ses amis, ce qui permet d’obtenir une certaine viralité de votre code promo, de connaître vos meilleurs ambassadeurs et d’obtenir de nouveaux clients.

Collaborer avec un influenceur qui partage un code promo est une belle occasion pour vous faire un coup de pub et ainsi d’obtenir de nouveaux clients déjà conquis.

Pour relancer les abandonnistes, le code promo est un argument de poids. Avec une campagne de retargeting, tente de le faire revenir pour le faire changer d’avis.

Le « social sharing » consister à inciter l’internaute qui a visité ou acheté à produit sur votre site, de le partager sur les réseaux sociaux en échange d’un code promo.

Nous pouvons vous aider dans la mise en place de vos codes promo. Discutons ensemble de votre stratégie digitale : contactez-nous 🙂

Pensez à nous suivre sur les réseaux sociaux : Facebook Owl Marketing / Twitter : @Owlmarket

Comment faire la promotion de son jeu-concours ?

a écrit ceci le Il n'y a aucun commentaire

Vous avez pris conscience des bonnes raisons de réaliser un jeu-concours, vous avez choisi quel type mais vous ne savez pas comment gérer sa promotion ?

Promouvoir votre jeu sera efficace pour faire parler de vous, les échanges qui seront produits pendant la durée du concours devrait vous donner une bonne image si vous gérez proprement votre campagne.

Voici quelques conseils afin de promouvoir votre jeu-concours :

Présenter votre concours sur votre site

Que ce soit un site vitrine ou un site e-commerce, vous pouvez créer une bannière ou un encart qui renverra vers votre jeu-concours.

Si vous possédez un blog, rédigez un billet qui présente le jeu-concours. Pensez à ajouter (si ce n’est pas déjà fait) des boutons de partage social en bas de vos articles.

Préparer le terrain

Il faudra créer tous les éléments graphiques nécessaires pour chaque réseau social :

  • les photos de couverture
  • des publications « teasing » avant le lancement du jeu
  • une publication pour le lancement du concours
  • des publications pour relancer durant la période du jeu
  • une publication pour annoncer la fin du concours

Vous pouvez également demander à des influenceurs dans votre secteur de partager votre jeu-concours !

Allouer un budget pub

Si vous disposez d’un budget, alors Facebook Ads sera votre allié pour faire de la publicité sur Facebook et Twitter Ads pour faire de la publicité sur Twitter.

Il ne faut pas oublier de prendre en compte que parfois, le délai de validation des publicités Facebook peuvent être un peu long (jusqu’à 24 heures) comme très rapide (en quelques minutes). Donc pensez à vous prendre à l’avance, surtout si vos publicités sont refusées pour X ou Y.

Le conseil Owl Marketing : n’hésitez pas à réaliser plusieurs visuels (en mode « A/B testing ») pour voir ce qui fonctionne le mieux auprès de votre cible.

Envoyer un e-mailing

Si vous disposez d’une base de données clients, pensez à leur envoyer une invitation pour participer à votre jeu-concours.

Les bonnes pratiques seront de :

  1. Définir un objet qui donnera envie d’ouvrir votre mail
  2. Personnaliser le mail en utilisant, par exemple, le prénom de vos clients
  3.  Choisir un appel à l’action simple et pertinent
  4. Envoyer plusieurs mails : au minimum 1 avant de lancer le jeu, 1 lors du lancement, et 1 pendant la durée du concours

Si vous avez déjà une newsletter, pensez à prévoir un encart pendant la durée du jeu-concours qui renvoie vers ce dernier.

Enfin, dernier conseil : attention aux concouristes et pensez que la qualité est toujours plus important que la quantité 😉

Nous pouvons vous aider dans la mise en place de vos jeux-concours ainsi que dans la promotion de ces derniers (tirage au sort, instant gagnant, quizz, concours photo, etc…). Alors n’hésitez pas à nous contacter pour en discuter autour d’un café 🙂

Pensez à nous suivre sur les réseaux sociaux : Facebook Owl Marketing / Twitter : @Owlmarket

10 erreurs à éviter lors de la refonte de son site web

a écrit ceci le Il n'y a aucun commentaire

Si vous envisagez de refondre votre site internet, il faut que vous preniez connaissance des erreurs (que vous pourrez éviter bien évidemment) les plus répandues.

En effet, refondre un site web ne peut pas laisser de place au hasard… Voici 10 erreurs à éviter lors de la refonte de son site web :

Ne pas faire d’audit de votre site existant

L’analyse de l’existant doit être la première étape. Il faut déterminer les améliorations possibles, les erreurs à ne pas répéter, les fonctionnalités ou les détails manquants…

Le but est vraiment de  repartir sur de nouvelles bases car connaître ses erreurs, c’est pouvoir les éviter.

Ne pas définir d’objectifs

Je pense qu’on ne le dira jamais assez, mais dans toute action (de refonte de site web ou autres), il faut clairement définir des objectifs, et ainsi en découlera un plan d’action…

Alors, est-ce que vous voulez refondre votre site pour générer plus de ventes ? pour obtenir davantage de demandes de contact ? pour communiquer avec vos clients ? ou simplement pour assurer une présence en ligne ?

Cette réflexion sera la vraie base de votre site internet. C’est tout de suite plus facile lorsque l’on sait où l’on va…

Ne pas regarder ce que font les concurrents

Ce n’est pas un hasard si à chaque fois que vous avez affaire à une agence ou un freelance, l’on vous demande quels sont les sites que vous appréciez (et ceux que vous n’aimez pas aussi d’ailleurs).

C’est aussi un bon moyen de découvrir des choses dont vous n’auriez peut-être pas pensé si vous n’aviez pas été voir vos concurrents.

Ne pas opter pour un design responsive

Doit-on encore vraiment argumenter là-dessus ? Bon, d’accord : Aujourd’hui, plus de la moitié du trafic se fait sur mobile, et sur tablette. Il est donc IN-DIS-PEN-SABLE d’avoir un site qui s’adapte à toutes les tailles d’écran afin que la navigation soit agréable.

Perturber les habitudes des visiteurs réguliers

Oui, parce ce qu’on est tous un peu « déstabilisé » face à la nouveauté… Par exemple, lorsque vous êtes habitué à aller dans un supermarché, et que le lendemain, tous les rayons ont changé de place, la premier sentiment est la confusion…

Il est important de se mettre à la place de l’internaute. Car quand il remettra les pieds (enfin les yeux…) sur votre site, il sera un peu perdu, dérangé… C’est pourquoi il faudra montrer à vos visiteurs l’intérêt et les avantages de votre refonte. Exemples : « une centaine de nouveaux produits sont disponibles dans le catalogue » ou « nos produits sont désormais accessibles par thématiques »… Ainsi, l’internaute acceptera mieux le changement.

Dissocier le blog du site

Lors de la refonte d’un site, vous pouvez décider de mettre en place un blog (bonne idée) mais attention de ne pas faire l’erreur d’installer le blog sur un nom de domaine différent du site principal….

Par exemple pour le site de www.owl-marketing.fr, le blog se trouve à l’adresse suivante : www.owl-marketing.fr/blog

Oublier les redirections

Si vous changez vos URL, pensez à bien faire les redirections, page par page… Les pages d’erreur, c’est moche, c’est désagréable pour un internaute, ça ne plaît pas à Google, et sur un site e-commerce, ça peut réduire à néant votre activité.

Pensez donc dès le début à rediriger les anciennes pages vers les nouvelles.

Négliger le contenu

Vous voulez remplacez vos contenus par de belles images ? ou écrire vos textes sur des images ? Erreurs ! Même les plus belles photos du monde ne remplaceront un bon contenu. C’est ce qui fera également votre référencement.

Le contenu est indispensable sur un site internet. Ne le négligez pas !

Penser que le référencement « on fera ça plus tard »

Mauvaise idée. Le référencement, c’est la base de tout site web ! Car même si votre site est superbe,  ergonomique, efficace pour vos clients… comment le trouveront-ils si vous n’avez pas pensé au SEO ?

Négliger « l’après-refonte »

En effet, des actions sont à prévoir après la mise en ligne de votre nouveau site internet. Il faut penser notamment à toute la communication autour de l’événement, et d’adapter vos outils du quotidien autour du nouveau site (cartes de visite, signatures dans vos mails, etc..).

Pour toutes ses raisons, il ne faut pas prendre la refonte de votre site à la légère, et s’avoir s’entourer des bonnes personnes (nous ?).

Nous pouvons vous aider dans la refonte de votre site internet, afin de mettre en place un cahier des charges correct et vous accompagner dans la gestion de votre projet. N’hésitez pas à nous contacter !